5 décembre 2010

Wikileaks : la « musique de destruction massive » de Super5

Les câbles diplomatiques américains publiés par Wikileaks n'en finissent pas de faire couler de l'encre. Dans le lot, il y en a au moins un qui a de quoi nous intéresser : le rapport émis par l'ambassade US à Paris en septembre 2007 (réf. 07PARIS1702) dans lequel les services secrets américains décrivent de spectaculaires afflux de population dans le sud de la France, à la fin de l'été 2007, pour un évènement dénommé « Wattstock » (vous voyez ce que je veux dire, mhh ?). Extraits du rapport cosigné par l'attaché culturel de l'ambassade et un agent de la CIA, tous deux dépêchés sur place :
[...] Les États-Unis d'Amérique n'ont à l'heure actuelle aucun moyen de recevoir un évènement d'une telle ampleur. Si le groupe Super5 venait à se produire en concert sur notre sol - ce qui ne risque pas de tarder étant donné le succès du groupe en Europe et ses très grandes qualités artistiques - il conviendrait de réquisitionner un État au moins aussi grand que celui du Missouri pour accueillir les déplacements de foule induits.
Cette hypothèse étant hautement probable, nous recommandons d'entamer au plus vite les procédures en vue de délocaliser les habitants de l'État qui serait réquisitionné. [...]
[...] L' « impact culturel » d'un concert du groupe Super5 sur le public américain et sur le monde artistique américain serait sans commune mesure. Dès lors, nous recommandons la mise en place au sein du Pentagone d'une cellule de réflexion ad hoc pour anticiper tous les scénarios. [...]
Il n'y a pas à dire : ils s'y connaissent en musique ces 'ricains.
Un autre rapport (réf. 07PARIS2012) envoyé quelques semaines plus tard enfonce le clou. Extrait :
Chère collègue,
Suite à votre e-mail du 6 octobre (objet : « WTF Super5?! »), vous trouverez ci-après quelques éléments complémentaires sur le groupe Super5.
Pour aller droit au but, nous nous permettrons une simple analogie : la menace que représentent les armes de destruction massive irakiennes pour notre sécurité intérieure se rapproche à bien des égards de la menace que représente la « musique de destruction massive » du groupe Super5 pour l'american way of life.
Nous laissons au département d'État et au département de la Défense le soin d'en tirer les conclusions qui s'imposent. [...]
Bien vu l'aveugle.