29 août 2011

Wattstock 2011 : Deus ex machina

Ultime rebondissement dans le feuilleton de la séparation du groupe de légende : le mail reçu aujourd'hui par les fans, signé Super5 themselves, et qui réchauffe notre âme de sa lumière blanche.

Petit résumé des faits :
- mai 2011 : annonce de la séparation de Super5 ;
- le groupe ne donne ni nouvelles ni explications sur les raisons de la séparation ;
- dans un dernier élan de foi désespéré, les fans organisent eux-mêmes Wattstock.

Jusqu'à ce mail dans lequel nos Dieux descendent du ciel pour frapper les trois coups :

Wattstock 2011 - coup de théâtre !!


Super5 préparent notre pèlerinage annuel à la Mecque du Rock ! Oublié cet océan de larmes dans lequel sombraient nos cœurs de fans : nous aurons le véritable Wattstock 2011 !!

Une nouvelle page de l'histoire du Rock est sur le point d'être écrite.

17 août 2011

Y aura-t-il un Wattstock 2011 ?

C'est habituellement à cette période de l'année que Super5 contactent leurs fans pour annoncer officiellement le plus gros festival de l'année et du monde : Wattstock. Jusqu'à encore récemment, nous gardions espoir. Mais il est maintenant évident que rien ne se fera ce 3 septembre 2011.

Notre voyage parmi les fans de Super5 nous a pourtant fait comprendre que la force est avec nous. Malgré le deuil que nous portons depuis ce triste 15 mai 2011 (également nommé « 2ème big bang »), nous pouvons vous l'affirmer haut et fort : avec ou sans Super5, Wattstock il y aura !

Où, quand, comment ? On y travaille.
On a p'tet moyen d'avoir une tireuse à bière. Ce serait chouette si vous apportiez des chips. Nous sommes en négociation avec le gérant du supermarché de Pompertuzat pour avoir accès au parking entre 7h et 11h30 (on recommande des tapis de sol pour vos derrières). Un mec qui a un van pense pouvoir le garer pour faire des frites. Et pas d'inquiétude : une tonnelle en plastique de 4m² est prévue pour s'abriter en cas de mauvais temps.
Pour le son, on a regroupé toutes les enceintes de bureau du fan-club (ça fait 12 paires, soit un total de 78 dB cumulés !). Ludo viendra en appui avec le boomer de la Punto pour faire le son en stéréo.


En guise de gueststars, nous n'aurons pas moins que : une photo des Tokyo Hotel grandeur nature (merci d'avance à André qui a accepté de la sortir de sa collection perso) ; p'tet que le gars qui fait le sosie de Johnny pourra venir mais a déjà annoncé qu'il ne chantera pas, il signera juste des autographes. Et encore plein de surprises !

Vous le voyez : Wattstock 2011 s'annonce grand, s'annonce beau, s'annonce chaud comme le supermarché de Pompertuzat, ouvert du lundi au samedi, de 11h à 19h, même durant l'été.
La date reste la même, venez nombreux !

(illustration : dérivée de « Super U Bagnoles de l'Orne » © mwanasimba - CC By-NC-SA)

10 août 2011

Ils aiment Super5 : Tom & Vico

Tom & Vico, membres actifs au sein de l'Amicale des Spectateurs de Super5, nous font pénétrer dans leur fascination pour le groupe de légende. Un nouveau témoignage dans notre série qui donne la parole aux fans de Super5.


Parlez-nous de votre première fois avec Super5.
Tom : En réalité on a découvert Super5 en lisant les Inrocks. J'ai tout de suite flashé sur une photo du guitariste. [il la sort de son portefeuille] Son côté George Michael.
Vico : Non, moi je n'étais pas fan au début. Je les trouvais ridicules. Mais Tommy m'a fait du chantage alors on est allés au concert.

Et ?
Vico :
Quelle gifle ! J'ai même pleuré quand ils ont joué "Ottos Hund".
En sortant, j'ai réalisé qu'avant ça, je n'avais jamais vraiment écouté de musique.
Tom : Et puis les voir en vrai... leurs tenues moulantes ! C'était intense.

Les débuts d'une grande histoire d'amour j'imagine.
Tom : En réalité cette année-là, on a posé tous nos congés, on a pris le camping-car et on a suivi toute la tournée européenne.
Vico : Vingt-cinq concerts d'affilés : à chaque fois une claque mais on aime ça.

La séparation du groupe a dû vous en mettre un coup, non ?
Vico : C'était si dur... On l'a vraiment sentie passer.
Tom : Il a fallu qu'on serre les dents.

Vous croyez à une reformation ?
Tom : On l'espère tellement !
Vico : Mhh.

(illustration : extrait de « Brokeback Mountain » © Focus Features - Tous droits réservés)

7 août 2011

Ils aiment Super5 : les Jeunes Raëliens de France

Nouvel épisode de notre série de rencontres avec les fans de Super5 : Emile Vorilhon, président des Jeunes Raëliens de France.


Comment les Jeunes Raëliens ont reçu la nouvelle de la séparation de Super5 ?
C'est un choc astral non négligeable. Beaucoup parmi nous ont souffert de cet abandon. Mais nous avons redoublé d'efforts sur la construction de l'ambassade. Cette séparation est un signe que l'heure approche.

Vous avez eu l'occasion d'en parler avec Raël ?
Oui, bien sûr. Dès l'annonce de la séparation du groupe, Raël a tenu à organiser une semaine de séminaire sur la question. Cette retraite spirituelle à Lassolas nous a tous profondément ressourcés. En échangeant nos ressentis, nous avons pu collectivement construire un canevas cognitif et encercler les questions de nos peurs. Pour cela, Raël a souhaité récupérer tous les collectors de Super5 que nous avions. Il lui fallait opérer une longue méditation sensuelle pour vulgurer les énergies.

Et vous avez pu trouver des réponses ?
Raël les a trouvées, comme toujours. Et en même temps, c'était si évident ! Super5 étaient des Elohims venus nous délivrer un message. Leur mission achevée, ils ont simplement continué leur route.

Vous ne pensez pas qu'ils reviendront ?
Nous savons que Super5 sont une force dont l'univers a besoin. Elle trouvera peut être une autre forme ou, si elle est trop puissante, reprendra son état premier. C'est inéluctable. Les Elohims ont cette capacité de justice globale envers le cosmos.

(illustration : © Kmarinas86 - Domaine public)

4 août 2011

Ils aiment Super5 : Amy Winehouse

Il y a quelques semaines, notre périple à la rencontre des fans de Super5 nous a menés à Londres. Au détour d'un salon de coiffure de Camden Town, nous sommes tombés nez-à-nez avec... Amy Winehouse ! L'artiste n'ayant jamais caché sa fanitude pour Super5, nous lui avons bien évidemment demandé comment elle avait reçu la nouvelle de la séparation du groupe de légende.
Une interview que nous retranscrivons le cœur gros (CMB).


Alors Amy, la séparation de Super5 ? :-B) ?
Holy shit! Je ne peux pas y croire. Dans le métier, nous savons tous que Vanderhoff est un f*** de p***, mais de là à pousser le plus grand groupe de tous les temps à spliter, je ne peux pas le supporter.

Comment tu expliques la décision du groupe ?
Je ne l'explique pas, on ne peut pas tenter d'entrer dans la tête de gars aussi bons.
Ils m'ont faite, vous savez. Ma chanson "Rehab" parlait de mon addiction à Super5 : j'ai mis deux ans à en sortir et une partie de ma rédemption s'est faite quand ils m'ont rendu visite en 2008.

Super5 est un groupe qui t'a influencée ?
T'écoute pas ce que je te dis mec ?!! Rares sont les musiciens de ma génération qui peuvent prétendre ne pas être influencés par Super5. Aujourd'hui, un gars qui veut révolutionner le Rock recopie Super5. Et même s'il veut révolutionner la révolution, il est encore loin de là où ils en sont.

Ouah Amy ! C'est puissant ce que tu dis.
Ferme-la.

Non, c'est vrai. Tu... tu percutes, comme à ton habitude !
Laisse tomber mec. J'étais supposée jouer de nouvelles compo' à Wattstock 2011. Mais maintenant, à quoi bon...


Depuis la réalisation de l'interview, ces mots d'Amy Winehouse ont une saveur tout autre puisque, désormais, nous nous réveillons bien seuls.

(illustration : « Amy Winehouse » © RobotSkirts - CC By-SA)